2019   -    

  2019 - > > 2014 - 2015

Ebola : lhpital Carlos III de Madrid, le personnel mdical inquiet et en colre

 
LinkBack
08-10-2014, 12:37 AM   #1
by Haifa Wahbe
Senior Member
 
: 4 - 6 - 2013
: 39,182
Ebola : lhpital Carlos III de Madrid, le personnel mdical inquiet et en colre



 


Devant lhpital Carlos III de Madrid, mardi 7 octobre, une batterie de journalistes font le pied de grue, en attendant une information, un tmoignage, une piste qui permette de comprendre comment laide-soignante Teresa R. a pu tre contamine par le virus Ebola. Des policiers, visiblement tendus, surveillent que la presse ne sapproche pas de lentre de lhpital et reste derrire les grilles du parking. Les photos sont interdites, nourrissant limage dun dbut de psychose et dune information verrouille. De rares patients entrent et sortent. Ceux qui acceptent de parler se disent tranquilles , mais qualifient les infirmires de perturbes .

Pour le moment, laide-soignante se trouverait dans une situation stable, aprs avoir reu deux traitements : un srum d hyperimmunit provenant dun donneur anonyme qui a dvelopp des anticorps aprs avoir t contamin par le virus Ebola, et un antiviral efficace sur les petits animaux, selon Rafael Perez-Santamaria, le directeur de lhpital La Paz, dont dpend lhpital Carlos III.

Beaucoup de questions restent en suspens concernant ce premier cas de contagion du virus Ebola en dehors de lAfrique. Laide-soignante contamine, qui a soign les deux missionnaires espagnols rapatris en aot et en septembre du Liberia et de Sierra Leone alors quils taient porteurs du virus, morts depuis, affirme, selon le ministre de la sant, avoir suivi la lettre le protocole.

Comment dans ce cas expliquer la contamination de cette femme de 44 ans exprimente ? Pourquoi, alors quelle a prvenu lhpital le 30 septembre des premiers symptmes un dbut de fivre et un malaise gnral , a-t-elle dabord t renvoye vers les services de mdecine ordinaire, avant dtre place en chambre disolement seulement le 6 octobre ? Comment expliquer que les tests dEbola ne lui ont pas t pratiqus plus tt ? Pour le moment, le gouvernement na aucune explication donner, si ce nest que la fivre tait trop basse pour avoir provoqu lactivation du plan de surveillance des patients suspects.

FORMATION À LA VA-VITE ET SOUS-EFFECTIF

Aux alentours de 11 heures, mardi, une poigne dinfirmires arrivent lhpital et acceptent de parler la presse, condition de ne pas tre filmes ni photographies, et de conserver lanonymat. Visiblement choques, trs en colre, elles dnoncent le discours officiel qui pointe du doigt une possible erreur humaine .

Pour elles, la faille, si elle existe, revient dabord aux autorits sanitaires qui les ont formes la va-vite lorsque le premier patient, le missionnaire Miguel Pajares, est arriv lhpital Carlos III, le 7 aot. Elles critiquent aussi les tenues de protection, et ces gants en latex scells avec de ladhsif dont les images ont fait scandale en Espagne, malgr lassurance de la part des autorits mdicales quils rpondent aux recommandations de lOrganisation mondiale de la sant (OMS). Elles se plaignent de travailler en sous-effectif cause des mesures daustrit prises durant la crise. Enfin, elles qualifient le suivi dinsuffisant, qui se rsume un appel tlphonique par jour pour vrifier ltat de sant du personnel mdical qui a t en contact avec les missionnaires.

BEAUCOUP DIMPROVISATION ET DE NÉGLIGENCE

Ce sont ces infirmires qui les premires rvlent que trois autres personnes se trouvent lisolement, au sixime tage, dans les chambres pression ngative rserves aux patients suspects davoir contract le virus Ebola. Peu aprs, linformation est confirme par le directeur de lhpital La Paz. Il sagit du mari de Teresa R., qui a t plac en quarantaine bien quil ne prsente pas de symptme pour le moment, dune autre infirmire ayant trait les missionnaires, dont le test du virus sest rvl ngatif, et dun homme, en provenance du Nigeria, qui doit tre encore suivi.

Les travailleurs de lhpital sont inquiets, apeurs et en colre, rsume Juan Jos Cano, dlgu syndical du syndicat des infirmiers Satse, devant les portes de lhpital. Bien avant le premier cas dEbola en Espagne, nous avions demand une formation, un entranement et des simulacres pour se prparer de possibles cas. Mais nous navons jamais eu de rponse, et lorsque le premier missionnaire infect a t rapatri tout a t fait rapidement, avec beaucoup dimprovisation et de ngligence, et nous avons reu des formations de quinze minutes.

COUPES BUDGÉTAIRES

A cela sajoutent les doutes sur la fiabilit de lhpital Carlos III. Cet tablissement sanitaire avait t menac de fermeture durant la crise conomique qui a touch lEspagne. De fait, le service spcialis dans les maladies infectieuses de type pidmies et pandmies, situ au sixime tage, avait t ferm et lhpital rserv aux hospitalisations de moyenne et longue dure. Avec les coupes budgtaires lies la crise, le service de sant de la rgion a dcid que lhpital nallait plus tre la rfrence en matire de traitement des pidmies, parce quil ne remplissait pas les exigences ncessaires pour cela. Mais quand est arriv le premier missionnaire infect, il a t rouvert la va-vite en une journe, alors quon nous disait quil fallait y faire des travaux , poursuit M. Cano.

Dj le 6 aot dernier, la veille de larrive du premier missionnaire infect, le prsident du syndicat des mdecins (Amyts), Daniel Bernabeu, stait lev contre des prises de risque non ncessaires et avait compar la situation des Etats-Unis, o il existe une dizaine dhpitaux avec un niveau 4 disolement, avec celle de lEspagne, o il nexiste que le vieil hpital Carlos III avec un niveau 2 et des lments du niveau 3 pour la manipulation de prlvements . Lundi, il sest dit constern et indign par la nouvelle de la contagion.

Mercredi, une manifestation des associations de dfense de la sant publique est prvue Madrid pour demander la dmission de la ministre de la sant, Ana Mato. Bruxelles, de son ct, a requis des explications de lEspagne sur lorigine de la contagion.





































lemonde.fr











, , , , , ,

..







Ebola : lMhpital Carlos III de Madrid< le personnel mdical inquiet et en colre

news press    

()

Ebola : lhpital Carlos III de Madrid, le personnel mdical inquiet et en colre


2014 - 2015


« | »



10:20 AM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.5
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Search Engine Friendly URLs by vBSEO
3y vBSmart
...